Anglais

Anglais britannique vs américain: quelles différences ?

Rédigé par Margaux C. le 24/10/2018

Vous souhaitez améliorer votre niveau d’anglais et vous hésitez entre l’anglais britannique, made in Oxford, ou l’américain, la langue des cowboys? Grâce à cet article, vous connaîtrez les principales différences de ces deux types d’anglais - lexicales, grammaticales et de prononciation - et parviendrez enfin à faire le bon choix. C’est parti!

Des accents et des intonations distincts

Que vous choisissiez de perfectionner votre anglais britannique ou américain, l’essentiel est que vous focalisiez vos efforts sur l’apprentissage de l’accent tonique, c’est-à-dire celui que vous allez mettre sur les mots, et sur votre bonne prononciation. S’il n’existe pas en français, cet accent est primordial pour vous faire comprendre en anglais. Et contrairement au français, l’anglais n’est pas phonétique. Attention donc à bien connaître la façon dont un mot se prononce.

Les accents et les prononciations sont très différents aux Etats-Unis et en Angleterre. Hugh Grant n’a pas les mêmes intonations que Leonardo DiCaprio. Écoutez-les tous les deux en interviews pour bien vous en rendre compte. Et l’une des différences fondamentales réside dans la prononciation du -t. Les Anglais prononcent le -t de manière claire, tandis que les Américains le transforment en -d ou le font disparaître à l’oral. Ainsi, she’s pretty (elle est jolie) se prononcera chize prédi aux Etats-Unis et twenty (vingt), twéni. Mais alors, comment être sûr de la bonne prononciation? Il n’existe aucune recette miracle. Vous devez vous en-traî-ner au maximum!

Dernier point important: sachez que l’accent américain est assez homogène aux Etats-Unis. Un Texan comprendra ainsi assez facilement un New-Yorkais par exemple. Ce qui est loin d’être le cas au Royaume-Uni où un Londonien et un Écossais auront beaucoup plus de mal à se comprendre, du fait de leurs forts accents respectifs. En ayant un accent américain, vous serez donc globalement mieux compris par tous.

Des vocabulaires spécifiques

Vous le savez sans doute peut-être déjà: les Anglais et les Américains possèdent chacun un vocabulaire qui leur est propre. Voyons quelques exemples ensemble. Pour dire « un centre », on utilisera le mot a centre en britannique et a center en américain ; « un jardin », a garden (UK) ou a yard (US) ; « une boîte aux lettres », a postbox (UK) ou a mailbox (US) ; « des frites », chips (UK) ou fries (US) ; « une autoroute », a motorway (UK) ou a highway (US).

N’avez-vous rien remarqué? Le vocabulaire anglais peut avoir certaines similitudes avec le français. Pour en comprendre les raisons, il faut remonter au XIème siècle, époque durant laquelle Guillaume le Conquérant envahit l’Angleterre, important avec lui le français normand, mais également au XVIIIème siècle, lorsque la mode so chic d’utiliser par-ci par-là des mots français, toucha l’Angleterre! Loin de l’Europe, de l’autre côté de l’Atlantique, la langue américaine a évidemment été beaucoup moins touchée par l’influence du français.

Dernière précision: si les examens de langue anglaise, tels que le TOEFL ou le TOEIC, reconnus dans le monde entier, sont d’origine britannique, votre connaissance et votre maîtrise exclusif d’un vocabulaire totalement américain ne vous pénaliseront jamais. Soyez-en rassuré!

Des règles de grammaire parfois différentes

Tout comme le vocabulaire, la grammaire est parfois différente au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Plus encore, la grammaire américaine est généralement considérée comme étant bien plus simple que la grammaire anglaise. Voyons ensemble quelques points de divergences.

Le premier point, c’est la façon dont les Américains ont de couper certains verbes dans les phrases. Ainsi, si vous proposez à un Américain d’aller faire les boutiques, il répondra I could. Un Anglais, lui, dira I could go. De la même manière, lorsqu’un Américain vous explique qu’il vous écrira, il dira I’ll write you, tandis qu’un Anglais dira, I’ll write to you.

Le second point, c’est l’usage du preterit aux Etats-Unis contre le present perfect au Royaume-Uni pour parler d’un évènement qui vient juste d’avoir lieu. Pour dire « Je suis passé dans la boutique », un Américain dira I went to the store tandis qu’un Anglais dira I’ve been to the shop. De la même manière, pour dire « J’ai déjà mangé », un Américain dira I already ate et un Anglais, I’ve already eaten.

Le troisième point, c’est l’accord du pluriel avec les noms collectifs. Aux Etats-Unis, c’est l’unité du groupe qui prime, tandis qu’au Royaume-Uni, on accorde toujours le nom collectif au pluriel. Ainsi, pour dire, « Mon équipe est en train de gagner », un Américain dira My team is winning, et un Anglais, My team are winning.

Quel type d’anglais privilégier?

Vous l’avez compris: dès le début de votre apprentissage, il est judicieux de choisir entre l’américain et l’anglais britannique car leur vocabulaire, leur grammaire et leur prononciation diffèrent énormément. Mais alors, lequel choisir?

Nous vous recommandons définitivement de privilégier l’américain. Cinéma, musique, télévision, technologie… Le rayonnement économique des Etats-Unis est tel aujourd’hui qu’en parlant américain, vous pourrez échanger avec un nombre infini d’interlocuteurs dans le monde. Si tous les anglophones ne parlent évidemment pas « américain », nombre d’entre eux baignent, comme nous, au quotidien dans la culture made in USA. Vous vous ferez ainsi comprendre très facilement par tous et partout dans le monde.

Vous préparez un départ aux Etats-Unis, au Canada ou dans un autre pays anglophone, vous souhaitez postuler à l’étranger ou vous espérez simplement améliorer votre niveau d’anglais? Afin de vous aider à progresser quotidiennement, faîtes-vous aider par un professeur particulier dont l’américain est la langue natale. Grâce à lui, vous apprendrez naturellement, grâce à un suivi personnalisé, et vous vous imprégnerez en quelques semaines de la culture des Etats-Unis.

Ces articles pourraient vous intéresser

TOEIC, TOEFL, IELTS… Quel examen d’anglais passer ?

Langue anglaise : tout savoir de la langue de Shakespeare