Anglais

TOEIC, TOEFL, IELTS… Quel examen d’anglais passer ?

Rédigé par Margaux C. le 24/10/2018

Vous souhaitez faire évaluer votre niveau d’anglais en vue d’une inscription dans une université anglophone, un stage à l’étranger, une recherche d’emploi ou une demande de VISA? S’il existe de multiples attestations d’anglais, chacune a une fonction qui lui est propre. Le tout est de savoir laquelle est la plus adaptée à votre situation. Test américain ou britannique, général ou spécialisé, écrit ou oral: identifiez dès maintenant l’examen d’anglais qui correspond à votre propre besoin, c’est parti!

Cambridge, IELTS et TOEFL : les attestations académiques

Si vous prévoyez de postuler dans une université anglophone, une attestation d’anglais vous sera réclamée. Trois types d’examens en anglais s’offrent alors à vous:

Le premier, l’IELTS (International English Language Testing System)… version académique ! Edité par la Cambridge University, l’IELTS est surtout recommandé pour intégrer une université au Royaume-Uni, Irlande, Nouvelle-Zélande, Australie ou en Scandinavie. D’une durée de 2h45, le test est composé de 4 parties (speaking, listening, reading et writing). Sa notation va de 0 à 9 (expert). Un score minimum de 6 ou 7 est généralement demandé par les universités étrangères. L’inscription à ce test vous coûtera environ 230€.

Le second, c’est le TOEFL (Test of English as a Foreign Language). Edité par l’organisation américaine ETS Global, le TOEFL est surtout recommandé pour intégrer une université américaine ou canadienne. La version informatisée iBT du test est aujourd’hui la plus répandue. D’une durée de 2h50, le test est également composé de 4 parties distinctes (speaking, listening, reading et writing). Au total, le TOEFL IBT est noté sur 120 points. La plupart des universités réclament aux candidats un minimum de 90 points. L’inscription à ce test vous coûtera environ 220€.

Le troisième et dernier, c’est l’examen de Cambridge. Enfin, pour être plus précis, l’un des cinq examens distincts reflétant chacun un niveau différent (KET, PET, FCE, CAE, CPE). Un court test est généralement proposé sur la plate-forme d’inscription afin d’identifier votre niveau d’anglais. Ces examens sont reconnus internationalement. La durée du test peut changer en fonction du niveau. Au final, votre score est traduit en niveau de langue (A1, A2, B1, B2, C1, C2). L’inscription à ce test vous coûtera environ 220€.

TOEIC et BULATS : les attestations professionnelles

Vous postulez à un stage ou un emploi dans un pays anglophone? Valorisez votre niveau d’anglais en passant l’un de ces deux examens:

Le premier, c’est le TOEIC (Test of English for International Communication). Edité par l’organisation américaine ETS Global, le TOEIC teste votre compréhension de l’anglais des affaires. Il existe deux grandes versions de cet examen: Listening & Reading ou Speaking & Writing. Chacune dure 2 heures. Quel que soit votre but, le score à obtenir se situe généralement entre 750 et 850 points minimum. L’inscription à ce test vous coûtera environ 120€.

Le second, c’est le BULATS (Business Language Testing Service). Edité par la Cambridge University, c’est en quelque sorte l’IELTS version business! Ce test est composé de plusieurs modules (Reading & Listening, Speaking & Writing etc). Vous pouvez choisir de passer uniquement une de ces épreuves ou toutes. Si vous passez les quatre, le test vous prendra 2 heures, soit deux fois moins que le TOEIC. un score vous sera attribuée sur une échelle de 1 à 100. Pour vous donner une idée, de 60 à 74, cela correspond à un niveau intermédiaire supérieur. L’inscription à ce test vous coûtera environ 70€.

Alors, avez-vous su trouver l’examen d’anglais qui correspond à votre besoin? A titre informatif, pour chacun de ces examens, vos résultats sont valides pendant 2 ans. Au bout de cette date, il est recommandé de repasser le test. Votre note finale peut facilement être boostée en préparant bien votre examen. Pour cela, n’hésitez pas à vous faire aider par un professeur d’anglais qualifié!

Ces articles pourraient vous intéresser

Langue anglaise : tout savoir de la langue de Shakespeare

Anglais britannique vs américain: quelles différences ?