Anglais

L’anglais made in USA en 10 livres

Rédigé par Margaux C. le 15/02/2019

Films, séries, musique, littérature: la culture américaine est omniprésente. Quoi de mieux pour peaufiner la langue des cowboys que de lire un roman dans sa langue originelle ? Nous avons sélectionné pour vous 10 livres 100% USA, à découvrir ou redécouvrir dès maintenant !

Le Lys de de Brooklyn (A Tree Grows in Brooklyn) de Betty Smith

New York, 1912. Immigrés d’origine irlandaise, les Nolan vivent dans la misère la plus totale dans le quartier de Williamsburg, à Brooklyn. Passionnée d’écriture, Francie, 9 ans, fillette de la famille et narratrice, nous raconte le quotidien de sa famille qui, malgré la pauvreté, l’âpreté de la vie et les galères, respire l’amour et la tendresse. Ce roman est paru en 1943.

Marche ou crève (The Long Walk) de Stephen King

Comme tous les ans, se tient la Longue Marche: cent volontaires âgés de moins de 18 ans entament une marche du nord au sud des Etats-Unis, devenus un pays totalitaire. Les participants ont interdiction de s’arrêter, sous peine d’être exécutés. L’ultime vainqueur recevra lui, le « prix », qui pourra être tout ce qu'il souhaite. Ce roman est paru en 1979.

Mr Vertigo (Mr. Vertigo) de Paul Auster

Du début des années 20 jusqu’à la fin des années 1980 aux Etats-Unis, on suit la vie de Walther Rawley. Orphelin, le garçon est recueilli par le mystérieux Maître Yehudi, qui promet lui apprendre à voler. Après un certain nombre d’épreuves terribles, Walther y parvient. Le duo entame alors une série de spectacles à travers le pays mais la gloire sera de courte durée… Ce roman a été publié en 1995.

L'Homme qui voulait vivre sa vie (The Big Picture) de Douglas Kennedy

Comment une vie peut-elle basculer en un instant ? Ben Bradford, avocat fortuné, mène une vie pleine d’ennui, entre ses deux enfants brailleurs et sa femme qui ne l’aime plus. Reste sa seule passion, la photographie. Jaloux de son voisin snob - et justement photographe - heureux, Ben Bradford va faire une découverte tragique qui va lui faire commettre l’irréparable. Ce roman est paru en 1997.

Le Déclin de l'empire Whiting (Empire Falls) de Richard Russo

Bienvenue à Empire Falls, ancien centre industriel du Maine, désormais livré à la faillite et l'ennui. Miles Roby est gérant d'un snack. Sa femme l'a quitté, sa fille est une ado colérique, Max, son père, un profiteur, et Mrs Whiting, sa patronne, un tyran. Coincé dans cette vie misérable, Miles veut comprendre. Ce roman plein d’humour a été publié en 2001.

Middlesex (Middlesex) de Jeffrey Eugenides

Née jolie petite fille, Callie, la narratrice, se découvre à l’âge de 14 ans deux sexes. Elle fait alors le choix de devenir un garçon pour le reste de sa vie, et part à la recherche de ses origines. Un voyage qui va l’amener à fouiller dans le passé mystérieux de sa grand-mère, la très secrète Desdemona. Après le succès de son premier roman, Virgin Suicides, Jeffrey Eugenides publie cette oeuvre en 2003.

La Compagnie: le grand roman de la CIA (The Company: A Novel of the CIA) de Robert Littell

Berlin, 1950. Harvey Torriti et sa nouvelle recrue, Jack McAuliffe, préparent le départ du transfuge russe Vichnievki pour les Etats-Unis. Mais à la « Compagnie » - comprenez la CIA - ses supérieurs doutent des capacités du nouvel agent, un peu trop porté sur la boisson. Robert Littell, considéré comme l’un des maîtres du roman d’espionnage, a publié ce roman en 2003.

Le Monde connu (The Known World) de Edward P. Jones

1850, Virginie. Avant que la guerre de Sécession n’éclate, les Blancs tiennent les Noirs en esclavage. Certains Noirs libres possèdent eux-mêmes des esclaves noirs. A partir de cette « anomalie » de l’Histoire, l’auteur construit un roman empreint de complexité morale, sur fond d’épopée sudiste. Ce roman historique est paru en 2003.

Extrêmement fort et incroyablement près (Extremely Loud and Incredibly Close) de Jonathan Safran Foer

Oskar, New-Yorkais de 9 ans, hypersensible et surdoué, a perdu son père il y a un an dans les attentats du World Trade Center. Ce dernier lui a laissé une clé. Persuadé qu’elle expliquera cette disparition injuste, le jeune garçon décide de partir à la recherche de la serrure qui lui correspond. Commence alors une quête initiatique, empreinte de poésie, dans les rues de New York. Ce roman a été publié en 2005.

Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme (No Country for Old Men) de Cormac McCarthy

Dans les années 1980, sur la frontière entre Etats-Unis et le Mexique, on suit l’histoire d’un trafic de stupéfiants qui a mal tourné à travers les yeux de trois protagonistes: un soudeur qui trouve une valise de plusieurs millions de dollars dans le désert, un psychopathe chargé de retrouver le butin et un shérif qui mène l’enquête. Adapté en film par les frères Coen, récompensé par quatre Oscars en 2008, ce roman est sorti en 2005.

Bret Easton Ellis, Harper Lee, J.D. Salinger, Mark Twain, F. Scott Fitzgerald, Ernest Hemingway… La liste est bien trop longue pour citer tous les auteurs américains de génie. Et vous, quel est votre roman made in USA préféré ?

Ces articles pourraient vous intéresser

Quelle formation suivre pour devenir professeur d’anglais ?

Qui sont les 10 meilleurs écrivains anglais de l’Histoire ?

Les 10 plus grands écrivains américains

Les meilleurs cours d'anglais en ligne et autres conseils...