Arabe

Comprendre et apprendre l'alphabet arabe

Rédigé par Marine H. le 04/12/2020

La culture arabe est l’une des plus riches et puissantes au monde. Apprendre l'alphabet arabe est la première étape dans la découverte de cette très belle langue et de son univers. Origine de l’arabe, composition de l'alphabet et conseils de mémorisation et notre équipe va vous aider à comprendre et apprendre l’alphabet arabe facilement.

L’arabe est la huitième langue la plus parlée au monde derrière le mandarin, l’anglais, l’hindi, l’espagnol, le portugais, le français et l’indonésien. Elle est reconnue comme langue officielle dans vingt-cinq pays. Mais l’arabe c’est plus qu’une simple langue partagée par près de 300 millions de locuteurs ; c’est aussi une histoire et une culture extrêmement riches. Partons ensemble à la découverte du monde arabophone à travers son alphabet.

Les origines de la langue arabe

D’après les historiens, l’alphabet arabe proviendrait de l’araméen. Aram est une région située au centre de la Syrie. C’est aussi à cet endroit qu'ont été trouvées les premières traces écrites de l’arabe au Moyen-Âge, au VIe siècle (plus précisément 517). L’araméen est issu de l’alphabet du phénicien. C’est grâce à ce dernier que l’on connaît aujourd’hui la langue de l'hébreux et du grec.

Au siècle suivant, l’araméen devient une "langue morte” tandis que la langue d'Ismaël connaît des évolutions radicales. L’arabe se complexifie, tant en calligraphie, qu’au niveau de la langue en elle-même, du vocabulaire et des sons. 6 signes sont ainsi ajoutés aux 22 préexistants pour arriver à un total de 28. Les nouvelles lettres s’écrivent avec des points (.) au-dessus ou en dessous de la lettre symbole. Cela permet de les reconnaître. C’est ce que l'on appelle le point et la hamza

Il faut savoir qu’à cette époque, l’arabe est vue comme la langue des Arts : celle de la littérature, des sciences telles que les mathématiques ou encore l'astronomie. En effet, les Arabes sont à l’origine de nombreuses découvertes, qui seront plus tard reprises par l’Occident à la fin du Moyen-Âge et à l’époque de la Renaissance au XVIe siècle).

Ainsi, bien que l’écriture arabe n’utilise généralement pas de signes diacritiques, les linguistes et grammairiens arabes durent adopter le point et la hamza.

La composition de l’alphabet arabe

Vous l'avez compris : l’alphabet arabophone est composé de 28 lettres. Chacune d’entre elles a un son, une phonétique particulière. Pour les francophones, il est plus ou moins facile de les prononcer, car certaines sont similaires aux sons des lettres latines tandis que d’autres sont complètement différentes. Il semblerait que les signes au son guttural (aux intonations rauques) soient plus difficiles à réaliser pour les Européens.

La sonorité n’est pas la seule difficulté à laquelle vous devrez faire face pendant votre apprentissage de l'alphabet arabe. En effet, il se trouve que les 28 lettres ont chacune trois déclinaisons… Il y a donc 112 lettres au total. Explications.

Chaque lettre existe de manière isolée. Puis, elle se décline en fonction de sa place au sein du mot.

Il existe donc quatre écritures pour chaque signe : la lettre isolée, celle qui se trouve en début, au milieu (médiane) ou à la fin du mot.

Voici l’ensemble de l'alphabet avec la déclaration de chacune des lettres.

Source : Jeretiens.net

Comme la plupart des langues dans le monde, l’arabe se lit de haut en bas. Mais la langue a la particularité, pour nous Européens, de se lire de gauche à droite. Et ce n’est pas la seule chose intrigante de la langue arabe. Il se trouve que le monde arabophone fonctionne avec un alphabet consonantique. On appelle aussi cela abjad. C’est un système qui s’appuie sur des consonnes uniquement. Les voyelles sont implicitement dictées dans les mots par la phonologie. Il n’y a donc jamais de voyelles dans la racine des mots arabes. C’est ce qui peut rendre compliqué la lecture au départ.

Ne vous y méprenez pas ! L’apprentissage de l’alphabet arabe paraît long, mais il est moins compliqué qu’il en a l’air. Les lettres déclinées ressemblent très souvent à la forme isolée. Aidez-vous d’elle pour mémoriser chacune des déclinaisons.

Les techniques de mémorisation

Les consonnes

Pour démarrer, vous pouvez utiliser la phonétique des lettres. Comme écrit plus tôt, certaines lettres sont similaires aux françaises. Pour celles qui sont plus complexes, vous pouvez utiliser les transcriptions latines. Mais attention, ceci peut être un bon départ, mais ne vous y habituez pas ! Le but n’est pas d’avoir un accent français lorsque vous parlez arabe.

Maintenant vous vous demandez sûrement comment mémoriser ces 112 lettres. Pas de panique ! La meilleure solution est d’y aller étape par étape en séparant l’alphabet en plusieurs parties. Le premier jour, apprenez cinq premières lettres, que vous vous répéterez plusieurs fois dans la journée. Le deuxième jour, répétez ces premières lettres, puis ajoutez les cinq suivantes. Et ainsi de suite. Après une semaine, (voire deux si vous avez besoin de répéter plus longtemps) vous connaîtrez toutes les lettres.

Vous voyez ;), vous viendrez à bout de cet alphabet peu commun.

Apprendre l’alphabet arabe passe par la reproduction calligraphique des lettres, ce qui sera d’autant plus facile à retenir si vous avez une mémoire photographique. L'apprentissage passe aussi par la mémorisation des sons de chacune des lettres.

Les voyelles

Même si les voyelles n'existent pas dans l’alphabet, ou dans les racines des mots elles n’en restent pas moins importantes, voire primordiales pour la formation des mots de la langue arabe.

Il existe quatre voyelles principales : “Fatha” que l’on prononce [a], Damma qui donne le son [ou], Kasra qui se dit comme un [i] et Soukoun qui donne le son de la consonne elle-même. Voici quelques exemples :

source : Jeretiens.net

Progresser avec des professionnels

L’initiation à l’arabe c’est, bien sûr, l’apprentissage d’une langue étrangère au développement exponentiel, mais aussi la découverte d’une culture faite d’une histoire riche et de croyances. Il se trouve que le monde arabe est connu pour les valeurs culturelles et religieuses. Le Coran est d’ailleurs un symbole pour les arabophones. On dit même que ce livre sacré n’est vraiment compréhensible qu’en arabe.

Alors, choisir d’apprendre l’arabe sans en découvrir ses origines et sa culture, c’est passer à côté de quelque chose.

Cet article est un aperçu de la complexité de la langue arabe. Il est extrêmement difficile d’apprendre l’arabe en autonomie. C’est pourquoi nous vous recommandons d'avoir recours aux cours en ligne dans un premier temps.

Arabe-gratuit.fr, Japprendslarabe.net, Lexilogos.com et d’autres encore. Il existe une multitude de sites et d’applis qui vous permettront de vous entraîner à mémoriser l’alphabet, mais aussi à connaître certaines bases : les couleurs, les animaux, etc. en arabe.

Évidemment apprendre au travers d’exercices en ligne n’est pas aussi efficace qu’avec un professeur particulier ! Avec Kelprof vous avez l'opportunité de vous faire aider et accompagner par des professeurs particuliers natifs. Ces derniers ont l’habitude d’enseigner à des élèves de tous niveaux. Que vous soyez débutant ou plus avancé, votre professeur particulier d’arabe saura quelles leçons et quels exercices seront bénéfiques au développement de vos connaissances. Vous verrez la différence, cela ne fera aucun doute !

Ces articles pourraient vous intéresser

CIMA, le certificat de langue arabe

Les 10 meilleurs livres en arabe de tous les temps

Les 10 plus grands écrivains du monde arabe

Culture arabe : les meilleures adresses à Paris