Arabe

Arabe littéraire vs dialectal: quelles différences ?

Rédigé par Margaux C. le 17/12/2018

Vous vous apprêtez à débuter l’apprentissage de l’arabe, la 4e langue la plus parlée au monde, par près de 300 millions de personnes ? Félicitations, c’est une excellente décision. Mais connaissez-vous la différence entre l’arabe littéraire et l’arabe dialectal ? On vous explique tout.

L’arabe littéraire: l’arabe écrit et universel

Commençons par nous intéresser à l’arabe littéraire, aussi appelé « arabe littéral », « arabe classique » ou « arabe standard moderne ». C’est celui qui est enseigné dans les écoles et les instituts du monde entier. C’est aussi la langue du Coran, des poètes, des écrivains, des philosophes, de l’ONU, des média et de certaines administrations. En l’apprenant, vous disposerez donc de bases solides en grammaire et en lexique. Grâce à lui, vous saurez écrire parfaitement arabe. Et à l’oral, il vous permettra de vous faire comprendre par la très grande majorité des arabophones, sauf peut-être si vous partez au fin fond de l’Atlas ou du Yémen par exemple. Notez tout de même qu’en utilisant à l’oral l’arabe standard moderne, vous parlerez un langage extrêmement soutenu, un peu comme si vous prononciez un discours devant les Nations Unies. L’arabe classique correspond à un niveau de langage très soutenu. Mais peu importe, l’essentiel est de vous faire comprendre par le plus grand nombre de personnes.

L’arabe dialectal: l’arabe oral et local

L’autre type d’arabe, c’est l’arabe dialectal. C’est l’arabe de la communication orale, de la vie de tous les jours. Si l’arabe dialectal est à l’origine issu de l’arabe classique, aujourd’hui, il existe des dizaines et des dizaines de dialectes différents, répartis dans le monde entier et qui ont évolué au fil du temps et de l’influence des autres langues étrangères. L’arabe est en effet la langue officielle de plus de 20 pays. Parmi eux, on compte le Yémen, le Soudan, la Mauritanie, le Qatar, le Maroc, la Jordanie, l’Egypte, le Liban, l’Irak, l’Arabie Saoudite ou encore l’Algérie. Soit autant de dialectes différents. Dans un pays même, il peut également exister différents dialectes. Un Marocain du nord du pays pourrait ainsi avoir du mal à comprendre un habitant du sud par exemple.

Dernier point essentiel: saviez-vous qu’en tant que Français, nous sommes avantagés pour apprendre l’arabe? En effet, la présence islamique en France remonte au 8ème siècle après JC. Aujourd’hui, plus de 3000 mots français sont ainsi issus de la langue arabe. C’est notamment le cas, des mots alchimie, magasin, sucre, coton, abricot ou orange. Connaissez-vous d’autres mots français issus de l’arabe ?

Vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire: trouvez dès maintenant le professeur particulier le plus proche de chez vous pour démarrer votre premier cours de langue arabe littéraire. Yalla (Allez) !

Ces articles pourraient vous intéresser

Apprendre l’arabe en découvrant le Maghreb

Tout savoir sur la langue arabe

5 bonnes raisons d’apprendre l’arabe