Arabe

Tout savoir sur la langue arabe

Rédigé par Camille V. le 17/12/2018

Vous projetez de voyager ou travailler en Egypte ou à Oman ? Vous êtes fasciné par la culture islamique ou désireux d’ajouter une nouvelle corde à votre arc linguistique ? Toutes les raisons sont bonnes pour apprendre l’arabe !
Avant de vous lancer dans cette belle aventure, voici 5 éléments indispensables pour tout savoir sur la langue arabe.

Petite histoire de la langue arabe

Les origines de l’arabe

Aux côtés de l’araméen et de l’hébreu, l’arabe fait partie des langues sémitiques, un groupe de langues parlées au Proche-Orient, en Afrique du Nord et dans la Corne de l’Afrique.

Il apparaît à l’Antiquité au 2e siècle dans la péninsule arabique. D’abord considérée comme un langage poétique, la langue arabe est peu à peu reconnue comme un style littéraire, facteur de cohésion culturelle entre les différentes tribus de l’Arabie ante-islamique.

Diffusion de l’arabe

Langue officielle de l’islam et de l’Empire arabo-islamique depuis le Moyen-Âge, l’arabe va rapidement s’étendre à un immense territoire et une dense population.

Voici les 3 vecteurs principaux de sa diffusion dans le monde :

  • La religion musulmane : avec la révélation coranique - des messages en arabe ont été envoyés au Prophète - l’arabe s’impose comme une langue sacrée. Dès le 7e siècle, il devient la langue officielle du Coran et la langue liturgique de l’islam.

  • La puissance de l’Empire arabo-islamique : au début du 8e siècle, le califat islamique s’étend de la Perse à l’Espagne, entraînant la cohabitation entre Arabes et populations locales. C’est à cette époque, sous la dynastie Omeyyade, que la langue arabe remplace le grec comme langue officielle de l’empire. La proximité des Arabes et des populations conquises entraîne irrémédiablement des échanges et peu à peu, la langue arabe fut adoptée à travers le califat, de la Syrie au Liban en passant par l’Egypte.

  • La science et la littérature arabes : depuis le Moyen-Âge, auteurs, penseurs et scientifiques sont nombreux à utiliser l’arabe dans leurs écrits. Leur pensée inspirera la pensée gréco-latine et contribuera à des avancées considérables dans les sciences ou les mathématiques.

Aujourd’hui, la langue arabe est parlée par plus de 300 millions de personnes. L’arabe standard moderne est la langue officielle actuelle des 25 pays - dont 22 qui forment la Ligue arabe - en Afrique, au Moyen-Orient et au Proche-Orient. C’est aussi l’une des 6 langues officielles de l’ONU.

L’écriture arabe ou l’arabe littéral

Vous le savez sûrement déjà, l’arabe n’a pas le même alphabet que le nôtre et se lit de la droite vers la gauche. La calligraphie arabe est d’ailleurs un art à part entière, très développée dans l’art islamique.

On dénombre 28 lettres, toutes des consonnes. En effet, l’alphabet arabe est dit abjad : les graphèmes - unités de base - sont des consonnes et les voyelles ne sont pas écrites mais implicitement dictées.

Bon à savoir : l’écriture arabe - également appelée arabe littéral ou littéraire - est commune à tout le monde arabe, avec quelques légères nuances. Sa maîtrise vous permettra donc de lire et écrire en arabe et de communiquer par écrit avec la grande majorité des arabophones.

L’arabe dialectal : plongée dans la variété des dialectes arabes

Si l’arabe littéral est partagé par tous les pays dont c’est la langue officielle, la langue orale ne bénéficie pas de cette même unité. Bien au contraire, on ne compte pas un arabe parlé mais une grande variété de dialectes selon le pays et même au sein d’un pays, selon la région.

Ainsi, apprendre à parler arabe nécessite déjà de faire le choix du dialecte que vous souhaitez maîtriser. Car l’arabe ne sera pas le même au Maroc qu’au Liban, en Egypte qu’à Dubaï, au Soudan qu’en Mauritanie. Une complexité surmontable avec les conseils et l’enseignement d’un bon professeur particulier !

La prononciation de l’arabe, un défi relevable

La prononciation de l’arabe nécessite de l’entraînement, de la répétition et de la pratique : une fois les 28 lettres - des consonnes - de l’alphabet maîtrisées à l’écrit et à la lecture, il faut apprendre à les prononcer !

On dénombre 7 types de consonnes qu’il sera difficile de vous expliquer à l’écrit. Nous laissons donc cette tâche à votre brillant professeur particulier !

Les voici cependant :

  • les consonnes occlusives,

  • emphatiques,

  • fricatives,

  • nasales,

  • liquides,

  • glides (semi-voyelles).

Pour finir sur une note rassurante, gardez en tête que la grammaire et la syntaxe arabes sont bien plus simples que l’écriture et la prononciation. Il vous faudra du temps pour maîtriser la langue arabe mais quelles satisfaction et fierté vous attendent…!

Ces articles pourraient vous intéresser

Culture arabe : les meilleures adresses à Paris

Apprendre l’arabe en découvrant le Maghreb

Arabe littéraire vs dialectal: quelles différences ?

5 bonnes raisons d’apprendre l’arabe