Espagnol

Top 5 des expressions espagnoles les plus célèbres

Rédigé par Marine H. le 04/02/2021

Vous apprenez l’espagnol et vous avez envie de vous exprimer autrement qu’en ayant l’impression de réciter votre dictionnaire ? Super nouvelle : il existe de nombreuses expressions espagnoles pour apporter une touche originale à vos propos.

Besoin d'un cours particulier ?

Sommaire

Vous allez adorer ces expressions imagées qui vont immédiatement dynamiser vos discussions. Vous vous en doutez certainement, aucune expression espagnole connue ne doit être considérée au sens propre. Elle n’a de sens qu’une fois placée dans un contexte, exactement comme en français. Nous vous avons sélectionné cinq de ces expressions colorées que nos amis Espagnols affectionnent tant. Découvrez l’expression en elle même, sa signification et surtout un exemple pour la glisser habilement dans vos conversations.

1/Ponerse las pilas

Mis bout à bout, les mots devraient techniquement vouloir dire “mettre des piles''. La traduction littérale n’est pas tellement éloignée du sens réel de “Ponerse las pilas” qui fait partie des expressions espagnoles les plus célèbres. En pratique, vous pouvez la glisser dans une phrase pour dire à votre interlocuteur de passer à la vitesse supérieure. L’expression est pertinente face à une personne qui tarde à réagir à une blague (pourtant hyper drôle), qui traîne dans son travail ou qui a du mal à suivre une conversation, par exemple. Les piles évoquées devraient pouvoir booster votre interlocuteur.

Exemple d'utilisation :

“Creo que tendrán ustedes que ponerse las pilas” (Je crois qu’il faut passer à la vitesse supérieure.)

2/Tener pájaros en la cabeza

Cette expression espagnole connue se traduit littéralement par “avoir des oiseaux dans la tête”. L’expression “Tener pájaros en la cabeza” peut paraître agréable mais ne vous y trompez pas car c’est loin d’être un compliment. Si jamais quelqu’un parle de vous en ces termes, c’est qu’il pense que vous n’avez pas vraiment toute votre tête. C’est un peu comme vous faire traiter de cervelle de moineau ou de sans cervelle. Nos amis hispanophones utilisent parfois cette expression pour parler d’une personne qui manque de réalisme, d’un grand rêveur.

Exemple d'utilisation :

“Olvidaste tu tarea de nuevo, tu tienes pájaros en la cabeza.” (Tu as encore oublié tes devoirs, quel étourdi.)

3/Matar dos pájaros de un tiro

Voici une autre expression espagnole connue qui fait référence aux oiseaux. D’accord, l’illustration est assez cruelle puisque l’expression se traduit littéralement par “tuer deux oiseaux d’un tir”. On pense tout de suite à un chasseur habile qui parvient à abattre deux oiseaux d’un seul coup. Oubliez la chasse et le fusil. Les oiseaux représentent deux objectifs distincts et le tir unique fait référence à une action ou un acte qui permet d’atteindre ces objectifs en simultané. Vous avez un peu de mal à suivre ? Nous avons une équivalence en français : faire d’une pierre deux coups. Vous voyez, ce n’est pas si difficile de comprendre une expression espagnole ;)

Exemple d'utilisation :

“Cuando recoge a la niña a la escuela, aprovecha para comprar la cena y matarás dos pájaros de un tiro”. (Quand tu iras chercher la petite à l’école, profites-en pour acheter le dîner et tu feras d’une pierre deux coups).

4/Tirar la casa por la ventana

Vos leçons d’espagnol n’ont pas été inutiles si vous avez compris “jeter la maison par la fenêtre”. Il faut néanmoins aller au fond de l’expression en elle même pour en saisir le véritable sens. Pensez en français et remplacez la maison par l’argent. Bingo ! Tirar la casa por la ventana signifie bien jeter l’argent par les fenêtres. C’est une expression qui prend tout son sens lorsque vous souhaitez faire remarquer à quelqu’un qu’il se lance dans du gaspillage, des dépenses complètement inutiles.

Exemple d'utilisation :

“¿Ya tienes diez pares de zapatillas y aún quieres comprar algunas ? Tiras la casa por la ventana.” (Tu as déjà dix paires de basket et tu veux encore en acheter ? Tu jettes ton argent par les fenêtres.)

5/La gota que colmó el vaso

La dernière expression espagnole que nous vous faisons découvrir parle d’elle-même. On imagine facilement une goutte d’eau qui vient combler un vase déjà plein. Dès qu’elle tombe sur la surface plate, le contenu déborde de toutes parts. C’était la goutte en trop. En français, nous parlons de la goutte d’eau qui fait déborder le vase et c’est exactement la même chose. Quand vous avez été tolérant mais que l’on vous pousse à bout, votre patience atteint sa limite et vous finissez par exploser. Bonjour la colère et les dégâts !

Exemple d'utilisation :

“Manuel prendió fuego al garaje. Es la gota que colmó el vaso.” (Manuel a mis le feu au garage. C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.)

A bien y regarder, chaque expression espagnole possède une correspondance française tout aussi imagée, à quelques détails près. Inscrivez-vous vite à des cours particuliers d'espagnol sur Kelprof pour ne rien rater des charmes de cette langue.

Ces autres articles d'Espagnol peuvent vous intéresser

Classement des musiques incontournables en langue espagnole

Classement des poètes mexicains les plus connus

Les poètes espagnols les plus connus

Cinq nouvelles expressions mexicaines à savoir absolument