Espagnol

Classement des musiques incontournables en langue espagnole

Rédigé par Ilyes B. le 19/05/2021

Au cours de l’Histoire, nombreux sont les artistes hispaniques ayant marqué leur temps et fait bouger les grandes partitions de la musique. Le reggaeton, la salsa, la zumba ou encore le boléro etc. tous font partie d’une large culture musicale, très riche en émotions, venus des quatre coins du monde. Nous allons vous emmener faire un tour pour découvrir ou écouter à nouveau les sons latinos en 5 chansons incontournables…

5/ “Quizas quizas quizas” - Osvaldo Farrés (1947)

“Quizás, quizás, quizás" de l'auteur-compositeur cubain Osvaldo Farrés est une chanson qui signifie en français "peut-être". Elle fait partie des musiques hispaniques les plus connues. Farrés a écrit la musique et les paroles originales en espagnol. Elle est devenue un succès immédiat pour Bobby Capó en 1947 avant que Nat King Cole la réinterprète en 1958. Suite à ses reprises, la chanson est devenue un hit mondial : c’est sans doute la chanson cubaine la plus reprise du monde entier !

Source : bbc.co.uk

Le récit de cette œuvre raconte sur un ton mélancolique une histoire d’amour dans laquelle l’auteur s’adresse à une fille qui, à chaque fois qu’il lui demandait sa main pour danser, son invitation restait sans réponse ou presque, puisqu’elle lui répondait “Peut-être...”. Ce morceau qui restera à jamais dans l’histoire de la musique compte plus de 10 millions de ventes et a été repris au total plus de 30 fois dont plusieurs bandes originales tel que dans le film “Ce que le jour doit à la nuit” (entre autres)

4/ “Bailando” - Enrique Iglesias (2014)

"Bailando" (qui signifie “Dansons” en français) est un morceau de l'auteur-compositeur-interprète espagnol Enrique Iglesias, considérée comme sa chanson en espagnole la plus connue. Ce titre est sorti à l’occasion de son dixième album studio Sex and Love. Écrite avec son collaborateur de longue date Descemer Bueno, "Bailando" a été produit par Carlos Paucar.

Il existe trois autres versions de la chanson qui sont sorties sur le marché de la musique en plus de la version originale espagnole. D’abord, la version anglaise met en vedette le chanteur jamaïcain Sean Paul. Puis, le chanteur espagnol a également sorti deux versions portugaises de sa chanson : l’une avec la voix de la chanteuse brésilienne Luan Santana, et l'autre comportant les voix du chanteur portugais Mickael Carreira.

Après avoir composé ce morceau, Enrique Iglesias a déclaré l'avoir mise de côté. C'est après avoir entendu la version que Bueno (son co-auteur) avait enregistrée à Cuba avec Gente De Zona qu’il a décidé de la reprendre. Les membres de ce groupe ont ajouté le fameux pont :

🎶 “I wanna be contigo, And live contigo, and dance contigo, Para have contigo, Una noche loca (With you girl), Con tremenda loca ; Oh-oh-oh yes, baby girl, Oh-oh-oh, stay with me, girl“.

C'est la nouvelle version qu'Enrique a entendu, ce qui a ajouté un élément important et énergique à la chanson.

Source : musica.fandom.com

La version originale espagnole de "Bailando" a servi de chanson thème au feuilleton “Reina de Corazones” diffusée sur Telemundo. Bailando a été la dixième chanson la plus vendue en 2014 avec 8 millions d'unités dans le monde. Ce tube a passé 41 semaines à la première place du classement Billboard Hot Latin Songs et comptabilise plus de 3 milliards de vues rien que sur Youtube !

3/ “La Guantanamera” - José Fernández Díaz (1928)

Mais qui ne connaît pas cette chanson ?

C’est l'une des œuvres musicales hispanique les plus connues au niveau international. Sa composition est officiellement attribuée à José Fernández Díaz, plus connu sous le nom de Joseíto. C’est en 1963, que l'Américain Pete Seeger l'a fait connaître aux États-Unis. La chanson a été adaptée et enregistrée par différents artistes du monde entier.

Quand la chanson a été créée en 1928 par le compositeur, il ne s'agissait que d'un refrain auquel a été ajouté des couplets improvisés. Pour un grand nombre d’auditeurs, l’air serait principalement lié à la révolution cubaine. il n’en n’est rien ! il parraitrait que cette chanson est dédiée à une femme de Guantánamo, la muse de ce musicien.

Source : musictales.club

En 1943, le chanteur est engagé, en exclusivité, par une société de savon pour l'interpréter dans une émission télévision “El suceso del día”, qui met en scène des événements de la chronique rouge. Accompagné d’un poète qui composait les couplets, Joseíto les chantait en incorporant le refrain bien connu de "Guantanamera, guajira guantanamera". Cela a contribué à la popularité de la chanson. Le programme est resté à l'antenne pendant quatorze ans, avec un taux d'audience élevé. La chanson a été entendue dans tout Cuba, aussi bien dans les plus hautes demeures de la bourgeoisie que dans les cabanes des paysans. Ce morceau a gagné les cœurs de tout le monde, et du monde entier !

2/ “Clandistino” - Manu Chao (1998)

On connait tous des musiciens aux idées progressistes dont les chansons continuent de faire vibrer les cœurs : Manu Chao en fait partie. Ses paroles véhiculent des messages de valeur. Chao est né en Espagne en 1961, mais il a grandi en France quand ses parents ont été contraints de fuir le régime fasciste de Franco. Chao a connu un énorme succès dans son pays d'adoption avec son groupe punk Mano Negra, mais il s'est lancé en solo au milieu des années 1990. Son brillant premier album de 1998, “Clandestino", signifie "immigrant illégal”. La chanson-titre de “Clandestino“ commence par un bref grésillement avant que la guitare rythmique de Chao ne nous entraîne dans cette chanson fascinante. Sa voix marquante nous emmène au cœur des voyages clandestins que les africains -immigrants illégaux- traversaient en voulant fuir la misère, naviguant sur la dangereuse mer Méditerranée, vers une soi-disant meilleure vie en Europe. Leur but était de trouver un travail, alors que tout ce qu’ils souhaitaient au fond d’eux, c’était de rester auprès de leurs proches.

Source : lunion.fr

Souvent décrit comme une "pie musicale", Chao a créé avec “Clandestino” un mix de reggae, punk, salsa, raï algérien, rock en espagnol et d'autres styles musicaux latino. Il s’est familiarisé avec les communautés et a compris leurs combats quotidiens. Il a défendu des causes progressistes telles que la justice environnementale, la réforme fiscale, les droits des peuples indigènes et les droits des femmes ainsi que les travailleurs / travailleuses du sexe. En 2001, il donne un concert gratuit pour les manifestants lors du sommet du G8 à Gênes, en Italie.

1/ “Buena vista social club” - El Cuarto de Tula

L’histoire commence au milieu des années 1990, quand le musicien américain Ry Cooder et ses collègues se rendent à Cuba avec du matériel d'enregistrement. L’unique objectif ? Réunir des musiciens cubains de la vieille école et enregistrer des chansons locales. Le résultat aboutit au fameux album : “Buena Vista Social Club”, qui s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires dans le monde entier à sa sortie !

L'album a également été accompagné d'un film qui porte le même nom, aussi acclamé par la critique. On y trouve de tout : de l'amour, des chagrins d'amour, ou bien les sacrifices patriotiques, en passant par des histoires d'incendies de maison qui ont un double sens.

“El Cuarto de Tula“, le second single de l’album après le magnifique “Chan Chan”, raconte comment la chambre de Tula (El Cuarto de Tula) a pris feu. Elle est truffée de sous-entendus, mais d'une manière si intelligente. C’est tourné de telle sorte à ce qu’innocemment les enfants puissent la chanter joyeusement, ainsi, seuls les adultes comprennent le double sens. Effectivement, “Candela", qui se traduit par "bougie ou feu", est un mot très utilisé en espagnol cubain, que les paroles de cette chanson utilisent comme une connotation sexuelle. Ce groupe mythique constitue une bonne porte d'entrée dans la diversité des créations musicales cubaines, notamment le “bolero” et le “danzón”.

Source : amazon.fr

🎶 “El cuarto de Tula, le cogió candela, (La chambre de Tula, elle a pris feu)

Se quedó dormida y no apagó la vela, (Elle s'est endormie et n'a pas soufflé la bougie)

Tula está encendida, ¡llama a los bomberos! (Tula est en feu, appelez les pompiers !)

Tú eres candela, ¡afina los cueros! (Vous voyez son feu, préparez votre cuir !)

El cuarto de Tula, le cogió candela, (La chambre de Tula, elle a pris feu)

Se quedó dormida y no apagó la vela! (Elle s'est endormie et n'a pas soufflé la bougie !)

Candela, muchacho, Se volvió loco, Barbarito! (Ce sont de sacrées flammes, Barbarito est devenu fou !)

¡Hay que ingresarlo! (Il faut le saisir !)" 🎶

La culture musicale reste donc l’un des meilleurs moyens de s’ouvrir au monde, les pays hispaniques disposent d’une richesse culturelle et linguistique incomparable.

Vous avez envie de sauter le pas et de commencer à découvrir et apprendre la langue espagnol ? N’attendez plus, nos professeurs d’espagnol sont prêts à vous aider chez Kelprof !

Ces articles pourraient vous intéresser

Classement des poètes mexicains les plus connus

Les poètes espagnols les plus connus

Top 5 des expressions espagnoles les plus célèbres

Cinq nouvelles expressions mexicaines à savoir absolument