Français

Réussir l’épreuve de grand oral du bac avec brillo

Rédigé par Ilyes B. le 07/06/2021

L’épreuve du grand oral nécessite beaucoup de préparation. Pour un exposé réussi il faut s'entraîner avec rigueur et méthodologie pour son oral. Pour ne pas laisser de place au doute le jour-j, il va falloir maîtriser son sujet et son projet d’orientation à la perfection. Notre équipe vous conseille.

Le bac 2021 inaugure la première édition du grand oral. Lors de cette épreuve, les élèves devront mettre en œuvre leur capacité à prendre la parole en public. Vous serez évalué sur la qualité de votre argumentaire et la clarté de vos propos. Il s’agit d’exposer les connaissances acquises lors de l'enseignement de vos spécialités et les lier à votre projet d’étude voire professionnel. Le sujet du grand oral en terminale est donc directement en lien avec votre spécialité.

Le jury évalue votre capacité à défendre votre choix et la maturité de votre projet d’orientation. Il va examiner votre élocution, votre engagement personnel et votre intérêt pour le choix des spécialités.

Vous l’avez compris, il faut rester cohérent et argumenter de manière convaincante. C’est pourquoi nous avons préparé une liste de conseils à suivre pour un grand oral réussi.

S'entraîner au Grand Oral : Quelle méthode ?

Un exposé oral bien préparé est un oral réussi. Il faut s'entraîner dans les conditions réelles du grand oral. Cela va permettre de prendre en main votre sujet et renforcer votre confiance personnelle le jour de l’épreuve. Le but de cet exercice est de repérer vos lacunes et de les corriger. Nous vous conseillons de faire des répétitions bien en amont, n’hésitez pas à vous exercer avec vos camarades ou vos proches à la maison. Cela vous aidera à anticiper les éventuelles questions du jury.

Il est vrai que vous aurez le droit d’avoir des notes avec vous le jour du grand oral, cependant nous vous conseillons de ne pas compter dessus. En effet, si vous avez bien répété votre oral, les notes vous seront peu utiles. Ne pas les consulter lors de votre exposé permet de confirmer votre maîtrise du sujet. Elles sont là uniquement pour vous aider à mémoriser les points essentiels. Nous vous recommandons d’ailleurs de ne noter que des mots clés en gros caractères.**

Partie 1 du Grand Oral : Structurez vos idées lors du temps de préparation

Vous avez 20 minutes de préparation pour vous permettre d’organiser vos idées et de structurer vos connaissances sur le sujet du grand oral que le jury aura sélectionné.

Lors de la préparation, il vous est permis de préparer un support (graphique, schéma ou carte).

Le support que vous remettez au jury sera utile pour illustrer et renforcer vos propos. Cela permettra également aux examinateurs de visualiser votre argumentaire oral. Il n’est pas noté, cependant pensez à le préparer avec précision, il peut vous faire gagner en crédibilité !

Partie 2 du Grand Oral : Exposez votre sujet avec clarté

Il s’agit de l’élément principal de l’épreuve du grand oral, le jury va alors évaluer la qualité de votre aisance orale, la pertinence de la question choisie et la profondeur de vos connaissances sur le sujet. Il est donc essentiel de bien maîtriser sa prise de parole et sa gestuelle afin de construire un argumentaire efficace. C’est l’occasion de mettre en avant votre curiosité intellectuelle.

En plus du support que vous remettez au jury, n’hésitez pas à également illustrer votre exposé avec des éléments d’actualité pertinents. Des informations que vous pourrez préparer en amont, cela va appuyer votre argumentation personnelle.

Par exemple, si le sujet du grand oral porte sur le développement durable et que vous en SVT, il serait pertinent de donner un exemple avec la pandémie de Covid-19 et son impact sur le réchauffement climatique.

Pour trouver facilement des récapitulatifs d'actualité vous pouvez vous référer à des formats podcasts. Il en existe plusieurs tels que “l’heure du Monde” par le journal le Monde ou encore “Hugo Décrypte” qui fait des résumés quotidiens de l’actualité. Ils sont disponibles sur les plateformes de streaming telles que Spotify, Apple ou encore Youtube.

Structurer sa parole

Quand vous prenez la parole pour exposer votre sujet du grand oral, vous devez vous assurer que vous savez déjà ce que vous allez dire. Préparer un plan de votre prise de parole vous sert de fil rouge pour tenir un discours clair, cohérent et structuré.

  • Vous commencez dans un premier temps par vous présenter en 30 secondes, puis à expliquer la structure de votre exposé.

  • Vous poursuivez par introduire le sujet et expliquer pourquoi vous l’avez choisi. Ici il faut faire le lien entre vos spécialités, votre projet d’orientation et votre personnalité. Gardez en tête que les avis personnels sont à valoriser, c’est sur cela que le jury va vous évaluer.

  • Maintenant que votre introduction est faite, vous passez au développement du sujet en deux ou trois parties. Vous allez mémoriser les grandes lignes de votre discours et les expliquer à l’aide de vos connaissances. C’est le moment de déployer vos qualités d'orateur. Le jury va tâcher d’évaluer votre capacité d’analyse et la solidité de vos connaissances.

  • Pour conclure votre exposé, il faut faire un récapitulatif rapide des éléments à retenir du sujet. Il est également important de rappeler votre avis personnel à la fin.

Soigner sa prise de parole à l’oral

  • Donner du rythme à votre discours : votre élocution est l’élément le plus important pour le grand oral. Il faut rester naturel et ne pas exagérer sa façon de présenter. Nous conseillons de marquer des temps de silence. Cela permet de prendre son temps pour expliquer l’essentiel de votre sujet de grand oral et éviter de s’attarder sur les points inutiles. Alterner les rythmes de parole est ce qui va vous aider à bien dynamiser votre exposé. Il faut gérer sa respiration pour évacuer le stress et garder un débit de parole bien rythmé. Pensez à faire des exercices de respiration avant l’épreuve.

  • Langage corporel et gestuel : l’essentiel c’est trouver le juste milieu entre rester calme et dynamiser son exposé. Restez naturel et sobre en alternant l’échange de regards avec le jury, laissez vos bras accompagner votre parole pour garder une attitude dynamique.

Partie 3 du Grand Oral : approfondissez votre réflexion lors de l’échange avec le jury

Il s’agit lors de cette étape de donner des précisions en 10 minutes. Le jury va chercher à lever des ambiguïtés, vous demander de compléter vos propos et évaluer la pertinence de votre position sur le sujet. Il va falloir mettre en avant votre maîtrise des connaissances liées au programme de spécialité enseigné en classe de Première et en Terminale. Pour améliorer la forme de l’échange, il faut vous investir dans votre prise de parole. Soyez engagé dans vos propos et n’ayez pas peur de regarder le jury, cela va vous aider à vous sentir plus à l’aise.

Le facteur clé pour réussir cette étape est d'anticiper les questions du jury en préparant des réponses en amont. Pour cela, lors de vos entraînements avant l'épreuve , listez les points essentiels de votre sujet de grand oral pour les mettre en lien avec les connaissances acquises pendant les cours, il sera alors plus facile d’approfondir les points que le jury vous demandera.

Nous vous recommandons de ne pas négliger la révision des programmes, c’est un travail nécessaire pour cette épreuve. N’hésitez pas à faire des fiches de synthèse pour y résumer chaque chapitre ou notion de vos cours de spécialités et qui sont liés à votre sujet du grand oral.

Partie 4 du Grand Oral : Expliquez votre projet d’orientation avec cohérence

C’est la dernière étape de votre grand oral, et certainement la plus cruciale, puisque c’est une conclusion de tout ce que vous avez exposé. Il s’agit ici d’expliquer vos choix de sujet, votre spécialité et faire le lien faire le lien entre ceux-ci et votre projet d’orientation. Le jury ne va pas vous juger sur votre choix d’orientation mais surtout sur votre capacité à le défendre. Nous vous conseillons donc de bien préparer votre projet d’orientation en amont.

Justifiez votre choix en vous appuyant également sur votre projet professionnel, si vous avez déjà une idée de ce que vous voulez faire cela va vous être utile. Il est important ici de revenir sur les éléments qui vous ont permis de faire ce choix tels que des stages, des expériences associatives ou la participation à des salons ou projets extra scolaires.

Il est très important ici de rester naturel et faire preuve d’honnêteté, il s’agit d’une étape décisive sur votre orientation, c’est l’occasion pour vous aussi de parler de vos envies quant au choix de votre avenir. Il faut rester précis, vous n’avez pas le droit à l'improvisation.

Préparer l’épreuve du grand oral peut être délicat et stressant, c’est pour cela que chez Kelprof, vous trouverez toujours un professeur particulier expérimenté ou bien demandez un coaching par un expert de l’orientation pour vous accompagner lors de vos entraînements.

Ces articles pourraient vous intéresser

Comment préparer et réussir l’épreuve de français au baccalauréat ?

Les plus grands poètes de la langue française

Nos astuces pour réussir vos cours de français en ligne

Le niveau d’orthographe en chute libre en France