Italien

Les test officiels de langue en italien : CELI et CILS

Rédigé par Margaux C. le 18/08/2020

Vous apprenez l’italien car vous aimeriez suivre des cours ou même aller travailler dans ce beau pays ? Découvrez les examens CELI et CILS, qui permettront de mesurer votre niveau d’italien en tant que langue étrangère, et sont reconnus comme des certificats internationaux. C’est parti !

CELI et CILS, les deux certificats officiels

Il existe deux types de certificats d’italien langue étrangère qui sont reconnus à l’international : la certification CELI qui est organisée par l’Université pour Etrangers de Pérouse ; la certification CILS qui est délivrée par l’Université pour Etrangers de Sienne. Ces diplômes sont certifiés par le Ministère des Affaires Étrangères italien. Les deux diplômes sont indépendants. Vous avez évidemment la possibilité de vous présenter aux deux si vous le désirez.

Quelles différences entre le CELI et le CILS ?

Il existe quelques différences (subtiles) entre les certifications CELI et CILS.

Le CILS (Certificazione di Italiano come Lingua Straniera) comporte six niveaux différents. Vous souhaitez partir étudier en Italie ? C’est celui-ci que vous devrez passer ! Des études en Italie requièrent bien souvent de disposer au minimum d’un niveau B2. Pour connaître le niveau réclamé par votre université, nous vous conseillons de prendre contact avec elle.

Le CELI (Certificato di Conoscenza della Lingua Italiana) est divisé en cinq niveaux. Il est reconnu par les universités et aussi par les entreprises en Italie, tous secteurs confondus. Même si en réalité, la différence est minime entre les deux tests : que cela soit à des fins universitaires ou professionnelles, vous pourrez passer soit l’un soit l’autre.

Quels sont les différents niveaux du CELI et du CILS ?

Le CILS et le CELI disposent de six niveaux :

  • A1 : il s’agit d’un niveau qualifié d'introductif. Il s’adresse à tous ceux qui découvrent tout juste la langue italienne ;

  • A2 : niveau intermédiaire, il permet d’attester un niveau de compétence encore en phase de construction mais avec une maîtrise des fondamentaux, en terme de grammaire et de vocabulaire ;

  • B1 : il correspond à un usage de la langue italienne autonome mais basique ;

  • B2 : vous êtes capable de vous faire comprendre dans des contextes de la vie quotidienne ;

  • C1 : vous savez échanger dans la vie de tous les jours, mais aussi dans des échanges plus formels ou professionnels ;

  • C2 : vous disposez d’un haut niveau de connaissances de l’italien, tant au niveau du vocabulaire, que de la grammaire et de l’expression orale. Vous êtes à l’aise dans toutes sortes de situations, et vous êtes capables d’avoir des échanges poussés avec des interlocuteurs italiens.

Comment se déroule l’examen d’italien ?

Peu importe l’examen que vous passez, la structure sera la même. Vous serez soumis à un test de compréhension oral, un test de compréhension écrite, un test écrit et un test d’expression oral. Selon le niveau, le test dure entre 2 et 4 heures.

Combien coûte une examen d’italien langue étrangère ?

Le prix varie selon le niveau. Pour vous donner un ordre d’idée : passer le CELI vous coûtera environ 120 euros ; passer le CILS vous coûtera entre 40 et 160 euros. Dans le cas où, au moment des résultats, vous avez une partie du test dont le score n’est pas suffisant à recevoir votre certification, vous avez la possibilité de repasser cette partie spécifique. Cela vous coûtera 15 euros pour les niveaux A1 et A2, 25 euros pour le niveau B1, 27 euros pour le niveau B2 et 35 euros pour les niveaux C1 et C2.

Où passer son examen CELI ou CILS ?

Pour connaître le centre agréé proche de chez vous, nous vous invitons à rechercher sur internet. A Paris par exemple, c’est l’Instituto Italiano di Cultura qui organise deux sessions d’examens chaque année. La première session se déroule en juin, la seconde en novembre.

Existe-t-il d’autres examens d’italien ?

A titre informatif, sachez qu’il existe également le CIC (Certificato dell’Italiano commerciale, traduit en français par Certificat d’Italien Commercial) et le PLIDA (Progretto Lingua Italiana Dante Alighieri, ou Projet de Langue Italienne Dante Alighieri). Ces certificats sont également reconnus par l’Etat italien. Toutefois le CILS et le CELI restent les plus répandus.

Comment bien préparer son examen d’italien ?

Comme n’importe quel examen, le CELI ou le CILS se prépare. Nous ne vous conseillons pas de vous rendre à l’examen sans l’avoir bien préparé en amont. La meilleure des préparations est la préparation sur-mesure. Pour cela, il est vivement recommandé d’être accompagné par un professeur natif italien, qui saura adapter son enseignement à vos forces. Trouvez le meilleur prof d’italien près de chez vous.

Ces articles pourraient vous intéresser

Les 10 écrivains italiens à connaître

La langue italienne en 10 livres

5 bonnes raisons d’apprendre l’italien

La langue italienne en 10 films