Japonais

Comment apprendre le japonais ?

Rédigé par Camille V. le 04/12/2018

Vous prévoyez de partir au Japon en voyage ou pour une expatriation ? Vous êtes passionné par les langues étrangères et la culture japonaise ? Quelle que soit la raison, apprendre le japonais est un très beau projet.

Si ce n’est pas la langue la plus facile, voici 3 manières complémentaires de progresser rapidement.

Commencer par un apprentissage scolaire du japonais

Tout apprentissage d’une nouvelle langue passe par la lecture de manuels et la réalisation d’exercices. Au fil des pages de vocabulaire apprises durant vos temps morts, ces outils pédagogiques porteront leurs fruits et vous constaterez avec plaisir l’évolution de vos connaissances.

N’hésitez pas à demander conseil à votre professeur particulier qui saura vous orienter vers les meilleurs sites ou ouvrages pour accélérer votre apprentissage du japonais. En voici déjà quelques-uns :

  • Les manuels Kanji Starter (Daiki Kusuya) pour commencer par la base : les kanjis, les caractères qui forment l’écriture japonaise.

  • Les manuels Minna no Nihongo (3 tomes) : la référence dans les écoles de langue pour la grammaire, la phonétique et le vocabulaire japonais. Il faut néanmoins connaître les kanjis au préalable.

  • La méthode Assimil avec Assimil le japonais sans peine : 98 leçons du niveau débutant à intermédiaire pour apprendre l’alphabet, le vocabulaire, l’écriture et la prononciation du japonais.

  • Le japonais en manga : 2 tomes très pédagogiques avec exemples concrets tirés de différents mangas et exercices pratiques. Ludique !

  • Les cours en ligne d’Ici Japon : 28 cours gratuits, idéaux pour débuter mais qui s’avèrent rapidement limités. Existent également sous forme d’application.

S’initier au japonais en s’amusant : lecture et cinéma du Japon

Apprendre la japonais avec les mangas

@Daniel Héctor Stolfi Rosso / CC BY-NC-ND 2.0/ Flickr

Littérature toute japonaise, les mangas sont une sorte de bande dessinée pour enfants comme adultes. Avantage indéniable par rapport à un roman, les illustrations vous donnent un contexte qui vous aidera dans la compréhension du texte.

La plupart existe sous forme de série et offre donc aux mordus de mangas une occasion parfaite d’apprendre le japonais sur le long terme avec leurs personnages préférés.

Attention néanmoins à bien choisir votre manga : certains sont truffés d’onomatopées, ce qui vous aidera guère à apprendre le japonais. Privilégiez donc les mangas littéraires, comme ceux-ci :

  • Dragon Ball, d’Akira Toriyama : le parcours de Son Goku, de l’enfance à l’âge adulte, dans un monde imaginaire en quête des sept Dragon Balls aux vertus magiques…

  • Slam Dunk, de Takehiko Inoue : rivalités et amours de lycéens sur fond de basket-ball.

  • JoJo's Bizarre Adventure, de Hirohiko Araki : en 120 volumes, découvrez l’histoire d’une famille issue de l’Angleterre victorienne, génération après génération.

Bon à savoir : de nombreux mangas ont été adaptés pour la télévision (les animés).

Découvrir le Japon par le cinéma

Regarder un film japonais en version originale (avec sous-titres pour commencer) est une première introduction à la prononciation et l’élocution des Japonais, mais aussi à leurs culture, traditions et imaginaire.

Voici donc une sélection de quelques incontournables du riche cinéma japonais :

  • Le grand Akira Kurosawa : Rashōmon (1950), Les Sept Samouraïs (1954) ou Ran (1985) sont autant de classiques à voir pour découvrir le Japon médiéval. Un cours d’histoire passionnant !

  • Les films d’animation de Hayao Miyazaki : pour une plongée dans l’univers poétique, humaniste et écologiste de ce génie japonais. Citons Le Château dans le Ciel (1986), Mon Voisin Totoro (1988) ou Le Voyage de Chihiro (2001). A voir et revoir !

  • Le cinéma de Takeshi Kitano : pour une plongée, cette fois, dans l’univers des yakuzas - membres de gangs - et de la police japonaise. Des films souvent violents et empreints d’un humour noir grinçant, comme Sonatine, Mélodie mortelle (1993), L’Eté de Kikujiro (1999) ou encore Outrage (2010).

  • Le cinéma de Naomi Kawase, plein d’émotion, de délicatesse et de sensibilité : Les Délices de Tokyo (2015), est un délice de mélancolie qui nous offre une délicieuse parenthèse au coeur d’une pâtisserie tokyoïte.

@Elias Schewel / CC BY-NC-ND 2.0 / Flickr

Apprendre le japonais en discutant

Rien de mieux pour sortir la tête de son manuel que de mettre en pratique ses connaissances par une conversation avec un Japonais ou votre professeur particulier.

En voyage, avec un correspondant ou autour d’un café après le travail, mettez vos appréhensions de côté et lancez-vous. Commencez par un “konnichiwa” poli, le reste suivra avec le temps et la pratique.

Parmi les professeurs particuliers de Kelprof, vous trouverez forcément celui qui partagera des centres d’intérêt avec vous, idéal pour converser sans s’ennuyer ! N’hésitez pas à lui demander s’il connaît des Japonais avec qui vous pourriez correspondre par exemple, échanger sur la culture de vos pays tout en enrichissant vos connaissances de la langue.

Il est aussi possible de trouver des partenaires de conversation japonaise en contactant les organisations suivantes :

Ces articles pourraient vous intéresser

Séjour au Japon: top 8 des règles de politesse à connaître

5 bonnes raisons d’apprendre le japonais