Japonais

Tout savoir du JLPT, le test officiel de langue japonaise

Rédigé par Margaux C. le 04/03/2019

Tout comme le TOEFL pour l’anglais ou le Goethe-Zertifikat pour l’allemand, il existe un test officiel de langue japonaise, reconnu à vie et dans le monde entier. Il s’agit du JLPT qui signifie Japanese Language Proficiency Test. A quoi sert le JLPT ? Quand passer cet examen et surtout, comment bien le préparer ? Réponses immédiatement !

Qu’est-ce que le JLPT ?

Créé en 1984 par la Fondation du Japon et l’association Japan Educational Exchanges and Services (JEES), le Japanese Language Proficiency Test (JLPT) - ou Nihongo Nôryoku Shiken (日本語能力試験) en japonais - est le seul examen de langue japonaise destiné aux étrangers.

Pourquoi est-il fortement recommandé de passer cet examen ? Le JLPT est le seul diplôme de langue japonaise reconnu par les universités et les entreprises du pays du Soleil Levant. Seul ce document - sous réserve de disposer d’un score suffisant évidemment - vous permettra de vous inscrire dans n’importe quelle université, d’obtenir une bourse d’études ou de postuler à un stage / un emploi au Japon.

Vous restez en France ? Passez tout de même cet examen. En vous y inscrivant, vous vous fixerez un objectif précis, de quoi vous donnez un surplus de motivation lors de votre apprentissage ! Entre votre date d’inscription et la date de l’examen, cinq mois s’écouleront. Un délai ni trop lointain ni trop proche qui vous aidera à rester concentré. Et ne sait-on jamais : le JLPT est un examen reconnu dans le monde entier et valide à vie. Peut-être vous ouvrira-t-il de nouvelles portes professionnelles ou personnelles…

©jasebloor

Comment se déroule l’examen ?

Le JLPT, ça consiste en quoi exactement ? Cet examen se découpe en 5 niveaux différents : le N5, qui dure 105 minutes, correspond au niveau le plus débutant ; le N1, qui dure 170 minutes, au niveau le plus avancé. Si vous souhaitez postuler à une université, un stage ou à un emploi au Japon, sachez qu’au minimum, un niveau N2 vous sera réclamé.

Mais rassurez-vous : tout comme le TOEIC ou le TestDaF, le JLPT se « bachote ». Une bonne préparation vous permettra d’éviter les pièges grammaticaux ou de vocabulaire récurrents chaque année.

Concrètement, cet examen est constitué d’une série de questions à choix multiples (QCM) très standardisés. Peu importe le niveau choisi, ces dernières ciblent votre compréhension écrite et orale. Aucun test d’expression orale ni écrite donc. Pour chacune des questions, vous aurez le choix entre 3 à 4 réponses. Attention, pour la compréhension orale, vous n’aurez le droit qu’à une seule écoute. Il est donc important de rester concentré tout au long du test...

Tous les niveaux ont un score calculé sur 180 points. Pour les niveaux N3 à N5, chaque épreuve - test de vocabulaire, test de grammaire et test de compréhension orale - vaut 60 points. Pour les niveaux N1 et N2, le test de vocabulaire et de grammaire vaut 120 points et le test de compréhension orale, 60 points.

Quel niveau choisir et comment se préparer efficacement ?

Lors de votre inscription, optez pour un niveau légèrement supérieur à votre niveau actuel. Cela vous donnera envie de vous surpasser et vous risqueriez même d’avoir de bonnes surprises lors des résultats, sous réserve de bien préparer votre examen évidemment.

Pour vous aider à sélectionner votre niveau, passons en revue chacun de ces niveaux. Le N5, le plus débutant, nécessite la maîtrise d’environ 160 kanji et 800 mots de vocabulaire. Ce niveau peut-être atteint en 3 mois d’apprentissage. Le N4 requiert la connaissance d’environ 400 kanji et 1.500 mots de vocabulaire. Vous pouvez l’atteindre en 6 mois d’apprentissage. Le N3 nécessite la maîtrise d’environ 700 kanji et 4.000 mots de vocabulaire. Comptez 12 mois d’études pour le réussir. Le N2 requiert, lui, la connaissance d’environ 2.000 kanji et 6.000 mots de vocabulaire. On estime qu’il peut être atteint au bout de 3 années d’apprentissage. Enfin, le N1, le niveau le plus expert, nécessite la connaissance des 1.945 kanji usuels et de 10.000 mots de vocabulaire. 6 années d’apprentissage lui sont nécessaires.

Comment se préparer au mieux à cet examen ? S’il n’existe pas de recette miracle, un travail régulier constitue sans aucun doute la clé de votre réussite. Pour cela, faites-vous accompagner par un professeur particulier, qui vous aidera à garder un rythme soutenu de travail et vous offrira une méthode de travail adaptée à vos besoins.

Où et quand passer le JLPT ?

En France il n’existe qu’une seule session pour passer le JLPT : elle se déroule chaque année le 1er dimanche de décembre. Pour y participer, vous devez vous y inscrire en amont, entre la fin du mois d’août et le début du mois d’octobre en ligne.

Dans l’Hexagone, il vous sera possible de passer le test dans quatre villes différentes: à Paris via l’Inalco (Maison des Examens d’Arcueil), à Lyon (Association Lyon Japon Nihonjinkai), à Strasbourg (Centre Européen d’Etudes Japonaises) et à Bordeaux (Université Bordeaux Montaigne).

Pour les frais d’inscription, comptez entre 70 et 80 euros, selon le niveau que vous choisissez. Enfin, ce test est valide à vie et vous pourrez le repasser autant de fois que vous le souhaiterez.

Alors, vous savez ce qu’il vous reste à faire ? N’attendez plus, et choisissez dès maintenant le ou la professeure qui vous aidera à préparer au mieux le JLPT !

Ces articles pourraient vous intéresser

Comment apprendre le japonais ?

Séjour au Japon : des règles de politesse à connaître

Pourquoi faut-il apprendre le japonais ?