Russe

Les meilleurs écrivains russes de toujours

Rédigé par Margaux C. le 17/08/2020

Auteurs du Maître et Marguerite, Lolita, Guerre et Paix, Crime et Châtiment, etc., retrouvez les 10 écrivains russes les plus influents de l’histoire de la littérature internationale.

La langue russe est riche : alphabet cyrillique, grammaire et prononciation, seul un professeur qualifié Kelprof vous aidera à vous perfectionner et à maîtriser le russe. Apprendre le russe, c’est aussi pousser les portes d’une culture infinie, notamment en littérature. Portrait des dix plus grands écrivains russes de tous les temps.

1/ Alexandre Pouchkine, le poète francophone et francophile

Auteur du XIXe siècle, Alexandre Pouchkine est issu de la noblesse russe. Dès l’âge de 10 ans, il lit La Fontaine et Voltaire en français. De sa mère, il tient ses origines africaines. Pendant longtemps, il a du mal à accepter l’image qu’il voit dans le miroir, malgré le succès important qu’il rencontre auprès des femmes. Enfant, ses camarades le traitent de “singe” et le rejettent. Il trouve rapidement refuge dans la lecture. Poète, Alexandre Pouchkine deviendra ensuite censeur personnel de l’empereur de Russie, Nicolas Ier, puis écrivain et journaliste. Il épousera Natalia Nikolaïevna Gontcharova. Quelques années plus tard, c’est en affrontant en duel un officier français, Georges d'Anthès, qui faisait la cour à son épouse, que Alexandre Pouchkine mourra. Frappé au ventre, il succombera à ses blessures. Il reste encore aujourd’hui l’un des auteurs les plus connus en Russie et à l’étranger.

Ses oeuvres phares :

  • Mozart et Salieri, 1830

  • L'Invité de pierre, 1830

  • Eugène Onéguine, 1833

  • La Dame de Pique, 1834

  • La Fille du Capitaine, 1836

  • Boris Godounov, 1831

2/ Nicolas Gogol, l’éternel incompris en quête de sens

Écrivain russe du XIXe siècle d’origine ukrainienne, Nicolas Gogol est l’un des auteurs principaux de la littérature classique russe. Ses débuts en tant que poète sont compliqués : il essuie de nombreux échecs, et s’exile même en Allemagne, sous de fausses identités. Il revient ensuite à Saint-Pétersbourg et reprend un travail mal payé dans l’administration en attendant le succès. Nicolas Gogol va quitter l’administration et devenir professeur pour filles d’officiers nobles. Il rencontrera Alexandre Pouchkine qui va lui conseiller de continuer à écrire. Le succès arrive enfin avec les Soirées du hameau, qui est un recueil de nouvelles loufoques. Mais ne durera pas. L’écrivain connaîtra tour à tous succès et vives critiques, qu’il supporte très mal. France, Allemagne, Italie… Il passera sa vie à voyager et sera touché par une crise aiguë de mysticisme à la fin de sa vie.

Ses oeuvres phares :

  • Les Soirées du hameau, 1831

  • Tarass Boulba, 1835

  • Le Nez, 1836

  • Le Revizor, 1836

  • Les Âmes mortes, 1842

  • Le Manteau, 1842

  • Nouvelles de Pétersbourg, 1842

3/ Léon Tolstoï, l’auteur à succès

De Léon Tolstoï, auteur russe du XIXe siècle, on connaît d’abord Guerre et Paix, qui décrit toutes les strates de la société russe au moment de l’invasion du pays par les troupes napoléoniennes en 1812. Très rapidement, l’écrivain connaît le succès et ce, dès ses premières publications, qui sont des récits autobiographiques (Enfance et Adolescence). Anna Karénine lui donnera ses lettres de noblesse. Au milieu de sa vie, Léon Tolstoï se détournera de l’Eglise orthodoxe russe pour aller vers un christianisme non-violent. Il correspondra à ce sujet jusqu’à sa mort avec Mahatma Gandhi.

Ses oeuvres phares :

  • Guerre et Paix, 1867

  • Anna Karénine, 1877

  • La Mort d’Ivan Ilitch, 1886

  • Résurrection, 1899

4/ Fiodor Dostoïevski, à l’origine de Crime et Châtiment

Nombreux sont les romans de Fiodor Dostoïevski qui ont pour sujet principal la condition humaine, l’existence de Dieu et la nature humaine. Dans sa jeunesse, Fiodor Dostoïevski noue des relations avec les mouvements progressistes de Saint-Pétersbourg. Il sera arrêté pour cela et déporté dans un bagne en Sibérie pendant plusieurs années. C’est en revenant qu’il se consacre entièrement à l’écriture. Joueur compulsif et criblé de dettes, Fiodor Dostoïevski s’exilera en Europe pour fuir ses créanciers. A la fin de sa vie, il délaissera le socialisme pour devenir un fidèle patriote de l’Empire russe.

Ses oeuvres phares :

  • Crime et Châtiment, 1866

  • L’Idiot, 1869

  • Les Démons, 1871

  • Les Frères Karamazov, 1880

5/ Ivan Bounine ou le quotidien réaliste des paysans russes

Prix Nobel de littérature en 1933, l’écrivain russe Ivan Bounine est connu pour ses poèmes et ses nouvelles en prose. C’est son roman Le Village qui va le faire connaître du public international. Dans cette oeuvre, Bounine retranscrit le quotidien pesant, la mélancolie infinie et la misère d’un petit village isolé en Russie. Cette image est bien loin de l’image idyllique mais non réelle souvent donnée à l’époque du moujik heureux. A la fin de sa vie, Bounine quitte la Russie et s’installe à Paris.

Ses oeuvres phares :

  • Au hameau, 1892

  • Le Monsieur de San Francisco, 1915

  • Le Village, 1922

  • Jours maudits, 1926

  • La vie d’Arséniev : jeunesse, 1927

  • Les Allées sombres, 1946

  • Les Pommes d’Antonov, 1949

6/ Vladimir Nabokov, l’auteur à scandale avec Lolita

Écrivain américain d’origine russe, Vladimir Nabokov est un auteur majeur de la littérature internationale du XXe siècle. Si on connaît Nabokov, c’est avant tout pour son roman Lolita publié en 1955, qui provoqua un scandale sans précédent et fut censuré à sa sortie. Il met en effet en scène une jeune fille, pré-adolescente, qui est séduite par un homme beaucoup plus âgé. Le romancier a fui avec sa famille, libérale et cultivée, la Russie pendant la Révolution bolchevique. Ils trouvent refuge en Europe, avant de partir aux Etats-Unis. Parfaitement trilingue russe, français et anglais, Nabokov travaille comme professeur de littérature européenne dans différentes universités avant de rencontrer le succès qu’on lui connaît avec Lolita.

Ses oeuvres phares :

  • Le Guetteur, 1930

  • Lolita, 1955

  • Pnine, 1957

  • Feu pâle, 1962

  • Ada ou l’Ardeur, 1969

7/ Mikhaïl Boulgakov, l’écrivain marqué par la censure soviétique

Écrivain russe du XXe siècle, Mikhaïl Boulgakov commence sa carrière en tant que médecin pendant la Première Guerre mondiale, la Révolution russe puis la guerre civile russe. Dans les années 20, il stoppe cette activité pour travailler en tant que journaliste et écrivain. Toute sa carrière sera marquée par la censure soviétique. Tous les romans de Boulgakov paraîtront en version non censurée en Russie dans les années 70 seulement.

Ses oeuvres phares :

  • La Garde blanche, 1925

  • Récits d’un jeune médecin, 1925

  • Le Roman de monsieur de Molière, 1962

  • Le Maître et Marguerite, 1966

  • Coeur de chien, 1968

8/ Boris Pasternak, l’auteur du Docteur Jivago

Poète et romancier russe, Boris Pasternak a reçu le prix Nobel de littérature en 1958. Son roman principal est Le Docteur Jivago, qui ne sera publié qu’en 1985 en URSS durant la perestroïka. Boris Pasternak sera interdit d’aller chercher son prix littéraire à Stockholm, en Russie. Suspecté par les autorités soviétiques d’être un “agent de l’Occident capitaliste, anti-communiste et anti-patriotique”, l’écrivain est menacé de ne pas pouvoir revenir en URSS s’il quitte le pays. Il fêtera à distance la réception de son prix, en famille en Russie. Quelques minutes avant de mourir, Boris Pasternak aurait dit à sa femme : “La vie a été belle, très belle, mais il faut aussi mourir un jour. J’ai aimé la vie et toi.”

Ses oeuvres phares :

  • Le Docteur Jivago, 1957

9/ Ievgueni Zamiatine, le maître de la science-fiction

Les oeuvres de Ievgueni Zamiatine, écrivain russe du XXe siècle, ont été fortement inspirées par le travail de H. G. Wells. Son oeuvre la plus connue est Nous autres. Dans ce roman de science-fiction, qui est une dystopie, Zamiatine évoque sa déception par rapport à la révolution d’Octobre. Les liens entre Un bonheur insoutenable d’Ira Levin, 1984 de George Orwell ou Le Meilleur des mondes d’Aldous Huxley sont palpables. “Pour moi, en tant qu’écrivain, être privé de la possibilité d’écrire équivaut à une condamnation à mort. Les choses ont atteint un point où il m’est devenu impossible d’exercer ma profession, car l’activité de création est impensable si l’on est obligé de travailler dans une atmosphère”, a écrit Zamiatine.

Ses oeuvres phares :

  • Nous autres, 1924

10/ Anton Tchekhov, un écrivain extrêmement prolifique

Écrivain du XIXe siècle, Anton Tchekhov est l’un des auteurs les plus prolifiques de son époque : entre 1880 et 1903, il aura écrit plus de 600 oeuvres ! Nombreuses de ses oeuvres ont été mises en scène au théâtre. Il est aujourd’hui l’un des auteurs les plus connus de la littérature russe. Il est notamment réputé pour ses descriptions détaillées de la vie de province en Russie à la fin du XIXe siècle.

Ses oeuvres phares :

  • Ivanov, 1887

  • La Mouette, 1896

  • Oncle Vania, 1898

  • Les Trois Soeurs, 1901

  • La Cerisaie, 1904

Vous cherchez un professeur particulier de russe dans votre ville ? Rien de plus simple. De nombreux profs sont enregistrés chez nous. Après avoir entré la matière (ici, “russe”) et votre ville, une liste complète de professeurs de russe s’affichera. Ils sont classés par pertinence : les meilleurs profs sont ceux qui sont affichés en premier. Vous êtes ainsi certains d’accéder rapidement aux meilleurs profils.

Ces articles pourraient vous intéresser

TRKI ou TORFL, l’examen à passer en russe

10 classiques de la littérature russe

Un voyage touristique en Russie, ça se prépare !

10 bonnes raisons d’apprendre le russe