Russe

Les 3 poètes russes à connaître absolument

Rédigé par Marine H. le 15/02/2021

L'histoire de la Russie en fascine plus d'un. Politique, musique, ballets mais aussi littérature. Quels sont les grands noms qui ont fait la renommée de la poésie russe ? Dans cet article, découvrez trois grands poètes russes qui ont contribué au rayonnement de leur pays.

Besoin d'un prof ?

Sommaire

1/ Alexandre Pouchkine, le père des poètes russes (1799 – 1837)

Plus grand poète connu de Russie, Alexandre Pouchkine (Александр Пушкин) est né en 1799 à Moscou. On parle d'ailleurs encore de la langue russe comme la langue de Pouchkine. Issu d'une vieille famille noble, il reçoit une éducation française, comme cela est courant chez l'aristocratie tsariste.

Voué à une carrière de fonctionnaire impérial, Pouchkine ressent d'autres inspirations. Dans son poème précurseur "Ode à la Liberté", il critique ouvertement les excès de la politique du tsar Alexandre III. Exilé dans le Caucase, le poète russe est rappelé en Russie lorsque Nicolas Ier arrive au trône. Dans les années 1830, le grand poète poursuit ses œuvres, cette fois sous la protection de l'Empire.

Plus qu'un poète célèbre, Pouchkine est un talentueux écrivain, tant du côté de la nouvelle fantastique (“La Dame de Pique”) que du roman en vers (“Eugène Onéguine”). La liberté, la loyauté, l'amour, l'amitié, l'art et la vie comptent parmi ses sujets de prédilection. Publié en 1833, “Le Cavalier de Bronze” reste son poème le plus célèbre et même le plus connu de la littérature russe. Séduite par un français, la femme de Pouchkine entraîne malgré elle son mari dans un duel. En 1837, ce duel met fin à la courte vie de ce poète russe.

Alexandre Pouchkine

Source : France Culture

“На берегу пустынных волн

Стоял он, дум великих полн,

И вдаль глядел. Пред ним широко

Река неслася; бедный чёлн

По ней стремился одиноко.”

Extrait du poème Медный всадник (“Le Cavalier de Bronze”) d'Alexandre Pouchkine

2/ Mikhaïl Lermontov, un talent et une disparition précoces (1814 - 1841)

Mikhaïl Lermontov (Михаил Лермонтов) est né à Moscou en 1814. Son père est un capitaine en retraite et sa mère meurt, alors que le futur grand poète n'a que trois ans. Élevé par sa grand-mère maternelle, il se consacre à l'étude des sciences morales et de la politique. Lorsque que Pouchkine meurt en janvier 1837, Lermontov vient à peine d'avoir 25 ans. L'événement change à jamais sa destinée.

Mikhaïl Lermontov

Source : Britannica

Révolté contre la haute société pétersbourgeoise qu'il tient responsable de la mort du poète célèbre, Lermontov écrit un poème accusateur. Cette prise de position vaut au poète célèbre un exil dans le Caucase, à l'image de son héros. Représentant du romantisme russe, le poète connu Lermontov exprime sa confrontation avec le monde dans ses poèmes. La figure du démon est récurrente dans les écrits du poète russe.

Le Novice et Le Démon sont ses deux poèmes les plus célèbres. En 1841, il s'effondre au cours d'un duel et meurt. Une mort qui fait écho à celle de Pouchkine. Lermontov n'a pas encore 27 ans et ne tarde pas à devenir le poète connu qu'il est resté aujourd'hui.

“Давно отверженный блуждал

В пустыне мира без приюта:

Вослед за веком век бежал,

Как за минутою минута,

Однообразной чередой.”

Extrait du poème Демон (Le Démon) de Mikhaïl Lermontov

3/ Marina Tsvetaïeva, la poétesse tourmentée (1892 - 1941)

Marina Tsvetaïeva (Марина Цветаева) est la fille du professeur Ivan Tsvetaïev. Très tôt, elle commence à écrire des poèmes. Son talent précoce est reconnu par le poète et éditeur Valéri Brioussov. Lorsque son premier recueil, L'Album du Soir, est publié, elle n'a alors que 18 ans.

Marina Tsvetaïeva

Source : Éditions Mesures

Ce succès ne marque pourtant pas le début d'une vie aisée. La grande poète vit dans la pauvreté à Moscou avec ses trois enfants, sans nouvelle de son mari engagé contre les Soviétiques. En 1920, sa fille meurt de faim, signe des conditions déplorables dans lesquelles vit la famille. Lorsque les traces de son mari sont retrouvées, elle s'exile avec ses enfants d'abord à Berlin puis à Prague et à Paris.

Au cours des années 1920, malgré la difficulté, elle n'abandonne jamais la plume. Ses poèmes, bien que rarement édités, continuent d'enthousiasmer la critique. Elle retourne en URSS en 1939, deux ans avant l'exécution de son mari. La poétesse se suicide par pendaison la même année. Sa fille, qui passe huit longues années détenue dans des camps, lui rend un bel hommage en faisant connaître ses œuvres dans le monde entier.

“Лопушиный, ромашный

Дом — так мало домашний!

С тем особенным взглядом

Душ — тяжелого весу."

Extrait du poème Певица (La Chanteuse) de Marina Tsvetaïeva

Ces trois auteurs sont les piliers de la littérature russe au côté de romanciers intemporels comme Dostoïevski et Tolstoï. L'immensité de la Russie et de l'âme russe vous fait rêver ? Vous songez à lire les classiques de la poésie russe dans leur version originale ? Ne vous freinez pas dans vos ambitions et prenez dès à présent des cours particuliers avec un professeur particulier de russe sur Kelprof !

Ces autres articles de Russe peuvent vous intéresser

Cinq incontournables expressions russes à connaître

TRKI ou TORFL, l’examen à passer en russe

10 classiques de la littérature russe

Les meilleurs écrivains russes de toujours