Russe

Se familiariser avec la langue russe n°1: la prononciation et l’orthographe

Rédigé par Margaux C. le 08/02/2019

Passionné de culture russe, vous souhaitez apprendre à écrire, à comprendre et à parler la langue de Dostoïevski. Vous allez voir, tout n’est qu’une question de méthode. Découvrez dès maintenant les bases en orthographe et en prononciation à acquérir en russe, premières étapes essentielles avant d’aller plus loin dans l’apprentissage de cette sublime langue slave.

Apprendre l’alphabet cyrillique

Avant même d’ouvrir n’importe quel livre d’études, la première chose que vous avez à faire si vous souhaitez apprendre le russe, c’est d’abord de vous familiariser avec son alphabet cyrillique. Il est composé de 33 lettres, dont sept latines et neuf grecques. Les quinze lettres restantes sont des lettres russes, ainsi qu’un signe dur et un signe mou. Ces derniers ne se prononcent pas, ils servent à adoucir ou au contraire, à durcir, la prononciation d’un mot.

Comment apprendre l’alphabet? Le plus simple pour vous est de procéder par étapes. Commencez par les lettres latines, celles qui vous sont les plus familières. Puis intéressez-vous aux lettres grecques. Si vous avez déjà étudié le grec ancien, cela sera très facile pour vous. Enfin, déchiffrez et apprenez les lettres russes. Faites très attention à bien prononcer à la russe chacune de ces lettres.

Le russe s’écrit comme le français: de gauche à droite et de bas en haut. Deux derniers conseils: entraînez-vous à rédiger des lignes de lettres de manière manuscrite, comme lorsque vous étiez petits, pour vous imprégner de la calligraphie russe. Et revoyez tous les jours ce nouvel alphabet. En quelques semaines, vous devriez l’avoir bien retenu et ce, pour très longtemps.

Prononcer correctement « à la russe »

Attention! En russe, comme en anglais, et à la différence du français, la prononciation dépend de l’accent tonique, qui peut transformer le sens du mot en fonction de sa position, voire même, qui peut rendre un mot incompréhensible s’il est mal prononcé.

Il existe une règle en russe: les voyelles sur lesquelles se pose l’accent tonique se prononcent comme elles s’écrivent ; au contraire, les voyelles sur lesquels l’accent tonique est absent, qui ne sont pas accentuées donc, se prononcent différemment de la manière dont elles sont écrites.

Prenons des exemples et commençons avec le verbe “parler”, qui s’écrit говорить en russe. Pour ceux qui connaissent déjà l’alphabet, vous le lirez /guovorite/. Mais attention. L’accent tonique est sur le -и (/i/) final. Les -o précédant - non accentués - se prononceront donc /a/ et non /o/. Ce verbe se prononcera donc /guavarite/. Vous l’avez compris: hors accent, un -o se prononce toujours /a/.

Prenons un autre exemple avec le nom семья qui signifie “famille” en russe. Ceux qui savent déchiffrer les lettres russes, liront /ssiémia/. Mais encore une fois: attention! L’accent tonique est sur le -я (/ia/) final. Le -е (/ié/) en début de mot se prononcera /i/ car il n’est pas accentué. On dira donc /ssimia/ pour désigner la famille en russe. Retenez: hors accent, un -e et un -я ne se prononcent pas respectivement /ié/ et /ia/ mais /i/.

En écoutant la bonne prononciation des mots, vous saurez de manière automatique placer l’accent tonique à la bonne position et prononcer “à la russe” chacun des mots.

Dernier conseil: en tant que débutant, notez avec un crayon les accents toniques au dessus de chacun des nouveaux mots que vous apprenez car même si cet accent est indispensable, il n’est jamais indiqué dans les textes russes.

Connaître quelques phrases élémentaires

Maintenant que vous commencez à être capables de déchiffrer les lettres de l’alphabet et de prononcer à la russe, un excellent exercice pour vous consiste à… apprendre à compter jusqu’à dix. C’est parti… Oдин (un) qui se prononce /adine/ ; два (deux), /dva/ ; три (trois), /tri/ ; четыре (quatre), /tchitirié/ ; пять (cinq), /piyate/ ; шесть (six), /chieste/ ; семь (sept), /sime/ ; восемь (huit), /vossime/ ; девять (neuf), /diévit/ ; десять (dix), /diéssit/.

Savoir compter jusqu’à dix, c’est important, mais il existe d’autres phrases très basiques, qui vous seront extrêmement utiles. Добрый день (bonjour) qui se prononce /dobrii diène/ ; Да (oui), /da/ ; Нет (non), /niète/ ; Спасибо (Merci), /spassiba/ ; До свиданья (Au revoir), /dasvidaniyiè/ ; Пожалуйста (S’il vous plaît), /pajalousta/ ; Я не понимаю (Je ne comprends pas), /ia ni panimaiou/ ; Меня зовут… (Je m’appelle…) /minia zavoute/ ; Как вас зовут? (Comment vous appelez-vous?) /Kak vass zavoute?/ ; Очень приятно (ravi/e de vous connaître) /otchiène priatna/.

Un dernier exercice très pertinent consiste à regarder autour de vous, tout au long de la journée, et à vous demander comment sont appelés les objets qui vous entourent en russe. Comment dit-on une chaise ? Une table ? Un métro ? Le bus ? Une voiture ? Allez chercher la traduction de chacun de ces mots dans un dictionnaire et notez ce nouveau vocabulaire dans un carnet que vous consulterez au quotidien. Grâce cette méthode, vous apprendrez de nombreux nouveaux mots de vocabulaire, sans avoir l’impression d’étudier.

Vous connaissez désormais les règles basiques de prononciation et d’orthographe en russe. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez les règles essentielles de grammaire à connaître en russe. Vous souhaitez trouver le professeur de langue russe le plus proche de chez vous ? Consultez en ligne dès maintenant le profil de nos meilleurs professeurs. Un petit conseil: écoutez votre instinct. Plus le courant passera avec votre professeur, plus vous apprendrez de manière efficace. Удачи! (Bonne chance !)

Ces articles pourraient vous intéresser

Un voyage touristique en Russie, ça se prépare !

10 bonnes raisons d’apprendre le russe

Tout savoir de la langue de Pouchkine

Se familiariser avec la langue russe n°2 : la grammaire