Russe

Tout savoir de la langue de Pouchkine

Rédigé par Margaux C. le 08/02/2019

Dans quels pays parle-t-on aujourd’hui russe ? De quand date l’alphabet cyrillique ? Ou encore, pourquoi les Russes ont-ils autant de mots français dans leur langue ? Amis russophiles, dans quelques instants, la langue russe (русский язык) n’aura plus aucun secret pour vous. C’est parti !

Instituée au XVIIIème siècle

Le russe, tel que nous le connaissons aujourd’hui, est assez récent. Il a été statué au milieu du XVIIIème siècle, et plus précisément en 1755, date à laquelle le linguiste Mikhaïl Lomonossov publie la toute première grammaire russe, logiquement intitulée Traité de grammaire russe. Pour réaliser cet ouvrage de référence, le professeur Lomonossov a incorporé des éléments du russe parlé de l’époque mais aussi du slavon, la langue écrite liturgique de l’Eglise orthodoxe.

Pour ce qui est de l’alphabet cyrillique, tel que nous le connaissons aujourd’hui, ce dernier a été instauré un peu plus tard, en 1917. Il comprend 33 lettres, dont sept latines et neuf grecques, contre 37 avant cette date. La langue de Tolstoï appartient ainsi au groupe des langues slaves orientales, lui-même inclus dans la famille des langues indo-européennes. Le russe est aujourd’hui parlé par plus de 280 millions de personnes dans le monde entier, réparties dans 21 pays dont plus de 150 millions de locuteurs natifs.

Plus de 280 millions de locuteurs

La langue de Tolstoï est évidemment parlée en Russie, mais également dans de nombreux pays d’ex-URSS: en Biélorussie, en Arménie, en Bulgarie, en Pologne, au Kazakhstan, au Kirghizistan, au Tadjikistan, au Turkménistan, en Ouzbékistan, en Azerbaïdjan, en Géorgie, en Lettonie, en Lituanie, en Estonie, en Moldavie, en Pologne, dans certaines régions de l’Ukraine, au nord de la Chine et dans les régions séparatistes d’Abkhazie, d’Ossétie du Sud et de Transnistrie.

Après la chute de l’URSS, plusieurs vagues migratoires ont eu lieu vers Israël, l’Allemagne, le Canada et les Etats-Unis, pays dans lesquels les communautés russophones sont encore aujourd’hui très importantes. Preuve en est: aujourd’hui, 20% de la population israélienne maîtrise la langue russe selon Wikipédia. Autre exemple: à New York, au sud de Brooklyn, le quartier de Brighton Beach, surnommé « Little Odessa », abrite aujourd’hui 150 000 russophones, enfants ou petits-enfants de juifs russes ayant fui au début du XXème siècle les pogroms russes et plus tard les persécutions perpétrées par l’Allemagne nazie.

La langue russe aujourd’hui

S’il existe aujourd’hui une langue russe académique, on distingue dans les faits plusieurs dialectes locaux et/ou communautaires. Ainsi, en Russie même, trois grands groupes se distinguent: le russe septentrional, au nord du pays, est un dialecte dur et peu accentué. A la fin des verbes, le -t se prononce dur, le -g est très guttural et les -o non accentués se prononcent /o/. Le russe méridional, au sud, est un dialecte mouillé et plus accentué. A la fin des verbes, le -t se prononce mouillé, le -g est moins guttural et les -o non accentués se prononcent toujours /a/. Au centre du pays, le russe dit central est un savant mélange de ces deux dialectes.

Si vous avez déjà un peu étudié le russe, vous avez sans doute remarqué qu’un certain nombre de mots français sont rentrés dans le langage courant. C’est notamment le cas de Актёр (acteur), Профессор (professeur), Силует (silhouette) ou encore Математика (mathématiques). Pour comprendre la raison, il faut remonter au règne de Pierre le Grand, troisième tsar de la dynastie des Romanov, qui décida dès la fin du XVIIème siècle de « franciser » la Cour de Russie. Il était extrêmement bien vu de parler français à cette époque. Au fil du temps et de la mondialisation, d’autres mots français ont depuis rejoint la langue russe du quotidien. Intéressant, n’est-ce pas ?

Vous souhaitez aller plus loin et commencez dès maintenant l’apprentissage de la langue de Pouchkine ? Découvrez en un clic les principes de bases concernant la prononciation et l'orthographe ou le B.A.BA de la grammaire russe.

Ces articles pourraient vous intéresser

Un voyage touristique en Russie, ça se prépare !

10 bonnes raisons d’apprendre le russe

Se familiariser avec la langue russe n°1: la prononciation et l’orthographe

Se familiariser avec la langue russe n°2 : la grammaire